• suivez nous sur    social instagram 30 social-twitter-30 social-facebook-30

dubourg vigDubourg remet les pendules à l’heure.

 

 

 

Manches Qualifs

Avec une piste plus rapide en Q2 qu’en Q1, les pilotes n’ont pas eu d’autre choix que de jeter toutes leurs forces dans la bataille contre le chrono et ce n’est pas le public qui s’en plaindra ! Au terme de séries mouvementées par de nombreuses sorties de pistes, c’est finalement JB Dubourg qui tire le mieux son épingle du jeu. Obligé de repartir à cause d’un drapeau rouge alors qu’il était dans son dernier tour qualif et solidement installé en tête, le pilote du DA Racing n’a pas flanché et a su aller puiser dans ses ressources pour renouveler l’exploit et s’imposer de manière magistrale. Dayraut décroche la 2ème place grâce à sa victoire en Q1 juste devant Thoral, qui concoure dans les deux catégories mais sur deux Mazda différentes et qui réalise une performance remarquée. Même constat pour Olivier Pernaut qui décroche une belle 4ème place. Même s’il est toujours aussi spectaculaire, gêné par son lest de vainqueur Isola 2000 Franck Lagorce doit se contenter de la 5ème place.

Journée noire pour Olivier Panis qui, après une faute en Q1 et un problème technique en Q2, termine bon dernier alors que Benoît Treluyer, 5ème de la Q1 part lui aussi à la faute dès l’entame de la Q2 et échoue à la 7ème place. Même punition pour Rivière qui part lui aussi à la faute et dégringole à la 9ème, laissant échapper de précieux au général.

Super Pole

Pour la première fois, la Super Pole s’est disputée à quatre. Victime d’un soucis technique dans la Q2, il n’a pas pu regagner le parc fermé ce qui, conformément au règlement, le prive de Super Pole et donc des points qui vont avec. Si la hiérarchie est respectée face au chrono, pour le départ de la finale Dayraut perd sa deuxième place au profit de Thoral.

 

Finale

Au dessus du lot, Dubourg n’a eu qu’à dérouler pour confirmer sa victoire et sa belle remontée au général. Contre toute attente, aucun des leaders bloqués dans le fond du classement à l’issue des qualifs n’a réussi à refaire son retard. Même pas Dayraut qui, malgré une grosse pression dans les trois derniers tours, n’a pas réussi à dépasser Olivier Pernaut qui avait réussi à lui griller la politesse au départ. Un coup dur pour le toulousain qui perd aussi la 3ème place du jour.

 dubourg 700

bandeauinf web 2018