news-2014-A55

vignetteDes invités de marque sur le Trophée Andros Electrique. Le Trophée Andros a toujours su mêler les genres et les gens. Pilotes professionnels, pilotes amateurs et stars se côtoient depuis 25 ans et aiment se retrouver chaque week-end sur la glace. Tout au long de la saison, des invités tous aussi prestigieux les uns que les autres se sont succédés au volant de la voiture électrique ERDF.

 

sisleyTomer Sisley : " Le mélange pilotage et glisse est tout simplement génial. Sur la glace il est impératif d’anticiper ce qui se va se passer dans les trois prochaines secondes. Quand tu envoies ton Andros Car en dérapage alors que tu es toujours en ligne droite, sans avoir imaginé la suite, la sanction peut être instantanée. Le pilotage sur ces deux roues motrices est très exigeant. Tu n’as le droit à aucune erreur. Tu dois faire preuve de précision et de maîtrise. C’est un plaisir immense. Il est évident que si mon planning me le permettait, je signerai tout de suite pour une saison complète. "

 

 

olmetaPascal Olmeta : "J’ai passé un super week-end. C’est toujours un immense plaisir de pouvoir rouler sur le Trophée Andros Électrique avec des pilotes aussi connus. Le Trophée est toujours un événement extraordinaire pour les enfants de mon association "un sourire, un espoir pour la vie". De pouvoir voir les pilotes et les voitures de si près, dans une ambiance conviviale, c’est vraiment génial ! "

 

 

 

pinotThibaut Pinot : "C’était une réelle découverte et une super expérience. Je me suis senti plus à l’aise au fur et à mesure des manches. Il fallait faire néanmoins attention à ne pas prendre trop confiance, la moindre petite erreur ne pardonne pas. C’est intéressant aussi car nous retrouvons des similitudes entre le cyclisme et le sport auto notamment au niveau de la trajectoire et de l’analyse du terrain. L’appréhension de la glisse passe au fil des tours et nous prenons que du plaisir. Je suis persuadé que cette expérience me servira dans mon sport."

 

 

bernardAlain Bernard : " L’objectif principal était de prendre un maximum de plaisir dans cette ambiance toujours aussi appréciable et qui fait la force du Trophée Andros. Le point commun entre ma discipline phare et le Trophée Andros est la glisse. La natation est bien évidemment le sport dans lequel j’excelle. Même si je pensais reprendre mes marques plus rapidement je suis malgré tout satisfait des progrès réalisés cette année par rapport à ma première participation."

 

 

treluyerBenoît Treluyer : " J'adore la glisse. C'est évidemment totalement à l'opposé de ce que je fais aujourd'hui en endurance chez Audi. Jouer avec le grip c'est quelque chose qui m'attire. Lorsque j'ai eu l'opportunité de venir sur le Trophée Andros, je n'ai pas hésité. Le couple développé sur la voiture électrique est en plus très intéressant. Il est important de bien maîtriser les dérives pour retrouver rapidement de la motricité. Il faut toujours avoir du rythme tout en calant la voiture. Je me suis régalé et participer aux courses en peloton sur la glace c'est d'enfer."

 

rougerieAurélien Rougerie : " C'était une grande première pour moi de rouler sur une surface glacée. Je suis venu pour prendre avant tout beaucoup de plaisir. Les sensations sont géniales. C'est très différent d'une thermique. En électrique il est important de doser l'accélération car la puissance est immédiate. Je suis agréablement surpris par la performance. L'absence de bruit est surprenante au début mais finalement on s'y fait immédiatement. Entendre le bruit des pneus sur la glace est sympa. "